Senator Ngo Calls on Vietnam to Release Targeted Dissidents

posted Apr 15, 2018, 4:53 AM by Le Phan   [ updated Apr 15, 2018, 4:53 AM ]


Statement

Senator Thanh Hai Ngo

April 13, 2018

Senator Ngo Calls on Vietnam to Release Targeted Dissidents

 Ottawa, April 13, 2017 – Senator Thanh Hai Ngo today made the following statement regarding the harsh sentencing of Vietnamese political dissidents on April 5, 2018:

     “I condemn Vietnam’s harsh and unfair sentencing of the six human rights defenders under Article 79 of its 1999 Penal Code for ‘conducting activities to overthrow the people’s government.’

     “Nguyen Van Dai and Le Thu Ha, both human rights lawyers, were arrested in 2015 while attempting to meet with EU delegates before an annual EU–Vietnam Human Rights Dialogue. Pham Van Troi, Truong Minh Duc, Nguyen Trung Ton and Nguyen Bac Truyen were arrested in July 2017 as part of a general crackdown on freedom of expression.

     “As the founder of Brotherhood for Democracy, Nguyen Van Dai was sentenced to 15 years in prison and 5 years of house arrest, while the other defendants received prison sentences of between 7 and 12 years.

     “This ruthless prosecution of dissidents in relation to their peaceful activism in defence of human rights and democracy is another clear violation of international human rights standards by Vietnam’s communist government.

     “I am also appalled by reports indicating that at least 12 supporters of the six human rights defenders, who were waiting outside the court during the day, were arrested and detained without charge for holding signs saying ‘Democracy is not a crime,’ ‘Justice for Brotherhood for Democracy’ and ‘Stop suppressing Brotherhood for Democracy.’

     “Vietnam must release all political prisoners and provide a safe and enabling environment for human rights defenders pursuant to their international obligations and commitments.

     “Canada must call upon Vietnam to answer for their lack of commitment to international human rights standards before it continues to engage with them through trade, namely through the Comprehensive and Progressive Agreement for Trans-Pacific Partnership (CPTPP).”

For more information, please contact:

Office of the Honourable Senator Thanh Hai Ngo             613-943-1599

ThanhHai.Ngo@sen.parl.gc.ca                  www.senatorngo.ca                  @SenatorNgo

Addition information:

-        2017-2018 Report on the Human Right Situation in Vietnam 

Déclaration

Le sénateur Thanh Hai Ngo

Le 13 avril 2018

Le sénateur Ngo demande au Vietnam de libérer les dissidents ciblés

Ottawa, le 13 avril 2018 – Le sénateur Thanh Hai Ngo a fait la déclaration suivante aujourd’hui à la suite de la condamnation à des peines sévères de dissidents politiques vietnamiens le 5 avril 2018 :

     « Je dénonce vivement la condamnation des six défenseurs des droits de la personne à des peines sévères et injustes par le Vietnam aux termes de l’article 79 du Code pénal de 1999 pour “activités de sédition contre le gouvernement populaire”.

     « Nguyen Van Dai et Le Thu Ha, deux avocats des droits de la personne, ont été arrêtés en 2015 en tentant de rencontrer des délégués de l’Union européenne (UE) avant un dialogue annuel UE–Vietnam sur les droits de la personne. Pham Van Troi, Truong Minh Duc, Nguyen Trung Ton et Nguyen Bac Truyen ont été arrêtés en juillet 2017 dans le cadre d’une répression générale de la liberté d’expression.

     « En tant que fondateur de la Fraternité pour la démocratie, Nguyen Van Dai a été condamné à 15 ans de prison et 5 ans de résidence surveillée, tandis que les autres défendeurs se sont vu infliger des peines d’emprisonnement de 7 à 12 ans.

     « Ces poursuites impitoyables à l’encontre de dissidents pour des actions pacifiques de défense des droits de la personne et de la démocratie constituent une nouvelle violation flagrante des normes internationales des droits de la personne par le régime communiste du Vietnam.

     « Je suis également consterné par les rapports selon lesquels au moins 12 partisans des 6 défenseurs des droits de la personne, qui attendaient à l’extérieur du tribunal pendant la journée, ont été arrêtés et détenus sans inculpation pour avoir tenu des pancartes portant les slogans “La démocratie n’est pas un crime”, “Justice pour la Fraternité pour la démocratie” et “Cessez de réprimer la Fraternité pour la démocratie”.

    « Le Vietnam doit libérer tous les prisonniers politiques et instaurer un climat sûr et favorable pour la défense des droits de la personne, conformément à ses obligations et engagements internationaux.

    « Le Canada doit exhorter le Vietnam à répondre de son engagement déficient envers les normes internationales des droits de la personne avant de poursuivre ses échanges commerciaux avec lui, notamment dans le cadre de l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste. »

Renseignements :

Bureau de l’honorable sénateur Thanh Hai Ngo               613-943-1599

ThanhHai.Ngo@sen.parl.gc.ca              www.senatorngo.ca                @SenatorNgo

 Lecture complémentaire :

 -        Rapport de 2017-2018 sur la situation des droits de la personne au Vietnam

Comments