Senator Ngo objects to Canada’s contentious invitation to Vietnam to a G7 environmental protection meeting

posted Jun 7, 2018, 2:56 PM by Le Phan

 

STATEMENT

 

Senator Ngo objects to Canada’s contentious invitation to Vietnam to a G7 environmental protection meeting

 

June 6, 2018

 

Yesterday, Senator Thanh Hai Ngo issued the following statement regarding Prime Minister Justin Trudeau’s invitation to Vietnam to the Special Outreach Session held in the context of the G7 Summit on June 9, 2018, in Charlevoix, Quebec.

 

“I am terribly concerned about Canada’s unjustified invitation to the Socialist Republic of Vietnam to a special side meeting to discuss environmental responsibility without due consideration for the rampant corruption and illegal detentions by Vietnamese authorities following a severe environmental incident in 2016.

 

“It is highly irresponsible for the Government of Canada to engage Vietnam on the margins of the G7 meeting without fully understanding the aftermath of the April 2016 Formosa Ha Tinh Steel plant incident that discharged toxic industrial chemicals polluting 200 km of Vietnam’s coastline, killing marine life and devastating a vital fishing industry.

 

“Canada should be fully aware that the Vietnamese communist authorities profited from the $500 million in reparations paid by the Formosa plant instead of compensating the victims of the pollution disaster with transparency and accountability.

 

“It is the shared responsibility of the attending world leaders and international organizations to pressure the Vietnamese Prime Minister Nguyen Xuan Phuc to immediately release all environmental activists and human rights defenders such as Ms. Nguyen Ngoc Nhu Quynh, Mr. Hoang Duc Binh, Father Dang Huu Nam, and Mr. Nguyen Nam Phong who were sentenced, surveyed, intimidated, and brutally harassed for peacefully protesting the toxic spill for peacefully protesting the toxic spill.

 

“This unacceptable crackdown on environmental dissent, unaccountable governance, and lack of transparency continues to demonstrate that it is impossible to work with Vietnam on pressing global challenges without addressing its persistent human rights violations and political corruption.

 

“As the 2018 G7 president, Canada must clearly frame greater respect for human rights as a key theme in its international priorities with Vietnam.”

 

-30-

 

For more information, please contact:

 

Office of the Honourable Senator Thanh Hai Ngo

613-943-1599

ThanhHai.Ngo@sen.parl.gc.ca

www.senatorngo.ca

@SenatorNgo

 

 

Quote

 

“You can’t talk with Vietnam about mitigating environmental issues and combating climate change without first talking about protecting basic human rights.”

-          The Honourable Senator Thanh Hai Ngo

 

 

Additional information

 

-          United Nation High Commission for Human Rights Statement, February 2018

 

-          United Nations High Commissioner for Human Rights Statement, “UN experts condemn Viet Nam’s jailing of prominent blogger Mother Mushroom,” June 30, 2017.

 

-          United Nation High Commission for Human Rights Statement, May 2016

 

-          Senator Ngo Statement, “Senator Ngo Condemns Severe Human Rights Violations in Vietnam,” May 2016

 

-          PMO News Release, “World leaders coming together at the G7 Summit to protect our oceans, seas and coastal communities,” June 1, 2018


 

 

 

DÉCLARATION

 

Le sénateur Ngo s’oppose à l’invitation du Canada au Vietnam à une réunion sur la protection de l’environnement dans le cadre du G7

 

Le 6 juin 2018

 

Le sénateur Thanh Hai Ngo a publié la déclaration suivante hier concernant la décision du premier ministre Justin Trudeau d’inviter le Vietnam à la séance d’information spéciale qui se tiendra en marge du Sommet du G7 le 9 juin 2018, dans Charlevoix, au Québec.

 

« Je suis terriblement consterné par l’invitation injustifiée adressée par le Canada à la République socialiste du Vietnam en vue d’une réunion spéciale sur la responsabilité environnementale. Cette invitation ne tient pas compte de la corruption endémique et des détentions illégales des autorités vietnamiennes à la suite d’un grave incident environnemental survenu en 2016.

 

« Il est hautement irresponsable de la part du gouvernement du Canada d’ouvrir un dialogue avec le Vietnam en marge de la réunion du G7 sans comprendre pleinement les suites de l’incident d’avril 2016 à l’aciérie Formosa Ha Tinh qui a entraîné le déversement de produits chimiques industriels toxiques et a pollué sur 200 km la côte du Vietnam, décimant la faune marine et ravageant une industrie de la pêche de première importance.

 

« Le Canada doit savoir que les autorités communistes du Vietnam ont profité des réparations de 500 millions de dollars versées par l’usine Formosa plutôt que d’indemniser les victimes de cette pollution catastrophique d’une manière transparente et responsable.

 

« Les dirigeants mondiaux et les organisations internationales présents ont la responsabilité d’exercer des pressions sur le premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc pour qu’il libère immédiatement tous les militants pour l’environnement et les défenseurs des droits de la personne, dont Mme Nguyen Ngoc Nhu Quynh, M. Hoang Duc Binh, le père Dang Huu Nam et M. Nguyen Nam Phong, qui ont été condamnés, surveillés, intimidés et harcelés brusquement pour avoir manifesté pacifiquement contre le déversement toxique.

 

« Cette répression inacceptable de la dissidence écologique, cette gouvernance sans reddition de comptes et ce manque de transparence démontrent une fois de plus qu’il est impossible de collaborer avec le Vietnam dans des dossiers internationaux urgents en faisant abstraction de ses violations persistantes des droits de la personne et de la corruption politique.

 

« En tant que président du G7 de 2018, le Canada doit faire du respect des droits de la personne un thème central de ses priorités internationales à l’égard du Vietnam. »

 

- 30 -

 

Renseignements

 

Bureau de l’honorable sénateur Thanh Hai Ngo

613-943-1599

ThanhHai.Ngo@sen.parl.gc.ca

http://www.senatorngo.ca/fr/

@SenatorNgo

 

 

Citation

 

« Vous ne pouvez pas parler avec le Vietnam de l’atténuation des problèmes environnementaux ni de la lutte contre le changement climatique sans d’abord soulever la protection des droits fondamentaux. »

-          L’honorable sénateur Thanh Hai Ngo

 

 

Informations complémentaires

 

-          Déclaration du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, février 2018*.

 

-          Déclaration du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, « Des experts des Nations Unies condamnent la détention d’un blogueur populaire au Vietnam », 30 juin 2017*.

 

-          Déclaration du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, mai 2016*.

 

-          Déclaration du sénateur Ngo, « Le sénateur Ngo condamne les graves violations des droits de la personne au Vietnam », mai 2016.

 

-          Communiqué du Cabinet du premier ministre, « Les dirigeants mondiaux se réuniront au Sommet du G7 afin de protéger nos océans, nos mers et nos communautés côtières », 1er juin 2018.

 

disponible en anglais seulement

 

Comments